dimanche 8 mars 2020

Les arbres virtuels du maire


PROJET CŒUR DE VILLE
REALITÉou FICTION ? 

Rappel : Projet de luxe démesuré, inadapté aux attentes en logements des l’Haÿssiens, destructeur potentiel d’un précieux grand espace vert et d’arbres centenaires qui protègent les inestimables collections de roses de la Roseraie, projet très coûteux pour les l’Haÿssiens (l’espace public est bradé aux promoteurs) et qui de plus menace les commerçants actuels (installation d’un super marché à l’entrée du parc départemental).
Heureusement, les recours actuels (association ALUDHAY et Conseil départemental) bloquent ce projet, en attente du jugement.

Les 140 arbres de la Place du Cœur de Ville !

M le maire l’a écrit, il l’a dit, il fait inscrire sur les coûteux panneaux publicitaires qui ont fleuri depuis de mois sur les espaces publics et pendant un temps sur la façade de la mairie… « Je replanterai plus d’arbres que je n’en abattrai ! »
Et encore récemment, il a redit à l’auditorium : « Je planterai 140 arbres sur la place de la Roseraie » !
Seulement le plan d’aménagement de Citallios (son aménageur) n’en comprend que 70 (et déjà bien serrés) y compris les 20 existants autour de l’église, qu’il abat et remplace dans le projet.
Reste 70-20= 50 nouveaux arbres au lieu de 140 !
Sans oublier les 32 arbres à haute tige actuels du square Allende (gracieusement rebaptisé « ancien parking Watel » !) abattus et remplacés par 12 ou 15 arbres dans la fameuse « bande de 12m » sensée masquer les bâtiments de 4 niveaux de la Roseraie !
Et sans évoquer le fait essentiel que des petits arbres, à la survie incertaine, ne sauraient remplacer de grands sujets de 50 à 100 ans sur le plan environnemental !

CHERCHER L'ERREUR ????
Image plaquette Projet "Coeur de ville"  "Citalios"



Les 100 parkings souterrains de l’opération Roseraie !
Cet équipement à la charge de la ville, inscrit dans la Convention signée avec l’Aménageur Citallios, n’est pas possible !
Parce que le permis de construire de l’opération, qui l’affecte au bâtiment Roseraie, n’en comprend que 34 !  qui sont dument dessinés et comptabilisés sur les plans et notés dans la notice explicative du projet.
Et donc si le maire veut à tout prix en avoir 100, comme il l’écrit et le dit partout (y compris au dernier Conseil Municipal), ce ne peut-être qu’en faisant payer par la ville ce qui est à la charge financière des logements ou des commerces !  

JOLIE MANŒUVRE.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire